En meeting à Rennes, Benoit Hamon en sa «maison»

Dans la salle beaucoup de jeunes au milieu de plus anciens

Reportage de Thomas H.

4000 personnes à Rennes. Au Liberté. «Je suis content d'être à la maison, en Bretagne» (rires de la salle) a dit d'emblée le finistérien qui veux croire encore en sa qualification. Avec humour, il est à l'aise, même si la scène style défilé de mode, prévue par son équipe de campagne, était bien trop grande pour lui.
«Un nouveau Président»
«Le 8 mai nous nous réveillerons avec un nouveau Président...je dis nouveau volontairement...vous me comprenez! (rires)»

Un slogan à double interprétation...

Benoit Hamon égrène les «tentations réactionnaires» de Le Pen, Fillon et Mélenchon, «tous alignés sur le Kremlin. Ils disent "banco discutons avec Poutine", c'est irresponsable! J'y vois une pente réactionnaire et régressive extrêmement inquiétante!» Sur la Syrie, il questionne : «Il y a Daech d'un coté et Bachar El-Assad de l'autre. Depuis quand on hiérarchise l'horreur? »

«Fillon, c'est un énorme coup porté à la démocratie. C'est un discours réactionnaire, face à la Justice, aux journalistes. Imaginez-le comme président de la République en France? (sifflets) Ce n'est plus la droite républicaine!» Hamon analyse : «La dégradation du débat politique? Macron y cède aussi. Sur la colonisation, u...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici