En quelques images, la Mayenne terre de diversités et de contrastes 🔓


La Mayenne « bucolique, charmante et agricole » toute positionnĂ©e autour de sa rivière Ă©ponyme… C’est l’image d’Épinal que l’on a de ce dĂ©partement mi-rural mi-urbain, situĂ© Ă  une heure quinze de Paris par le TGV. Il ne demande qu’Ă  ĂŞtre connu pour ce qu’il est rĂ©ellement, après l’Ă©pisode Covid-19 qu’il vient de traverser et dont il se serait bien passĂ©. Voici donc pour Ă©voquer les autres facettes de la Mayenne, deux mosaĂŻques d’images non exhaustives.

Par leglob-journal


lettrevnew-3.jpg

Voici par exemple, ci-dessous, une vue de Laval, presqu’une carte postale… Ses illuminations et ses jets d’eaux colorĂ©s sur la rivière Mayenne qui coule paisiblement au pied du Château. Jets d’eau et feux d’artifices en fin d’annĂ©es sont une des attractions de la ville de Laval qui cherche Ă  se faire connaĂ®tre, dĂ©sespĂ©rĂ©ment (Photo 1).

DĂ©tail de la fresque de la salle de cours d’assises du Palais de justice : gants de boxe dans ce match judiciaire et bouche du prĂ©venu grande ouverte pour rĂ©pondre par oui ou par non (Photo 2) – Une des nombreuses cours intĂ©rieures de belles demeures, des endroits insoupçonnĂ©s… et mĂ©connus, ici, dans le quartier de la PrĂ©fecture, camouflĂ©s derrière une grande porte cochère (Photo 3).

Champ de blĂ©, tĂ©moin de la cĂ©rĂ©alisation de ce dĂ©partement tournĂ©e vers l’Ă©levage, et bocage mayennais rĂ©duit de fait Ă  la portion congrue, ainsi que les coquelicots rares en Mayenne en raison des pesticides.

La Mayenne, c’est aussi sa forte relation Ă  la religion, avec comme ici ces lumières dĂ©votes dans une Ă©glise mayennaise, un lieu pourtant de moins en moins frĂ©quentĂ© – A Laval, dans le quartier des Pommerais (Photo 6), la canicule de ces derniers jours se conjugue avec des volets fermĂ©s ou entrouverts pour se protĂ©ger du soleil et de la chaleur…



La Mayenne, c’est aussi, en campagne la prĂ©sence ancienne de la religion longtemps dominante et de ses nombreuses manifestations visibles : ici, par exemple, l’entrĂ©e d’une allĂ©e menant Ă  un des très nombreux châteaux habitĂ©s en Mayenne – ModernitĂ© architecturale aussi en Mayenne : avec Le « Palais des congrès » du Parc Saint Fiacre Ă  Château-Gontier-sur-Mayenne.

Des Mayennais qui en règle générale sont fiers de leur département et qui aiment aussi franchement la rigolade et le bien-vivre : sur cette photo (9), les très nombreux spectateurs du Festival du rire, Les Embuscades à Cossé-le-Vivien.

A droite, il s’agit d’une toile de Robert Tatin, un artiste mayennais de rĂ©putation mondiale et qui n’a jamais Ă©tĂ© vraiment prophète dans son pays. Tatin qui a crĂ©Ă© son univers Ă  partir de son imaginaire Ă  La FrĂ©nouse la maison oĂą il a vĂ©cu et qui est devenue MusĂ©e.

Dessous Ă  gauche, l’un des très nombreux châteaux mayennais : celui de Bourgon situĂ© sur la commune de Montourtier est une très belle demeure de caractère qui a passĂ© les siècles, et qui fut rachetĂ©e il y a quelques annĂ©es par un couple venu du Nord de la France, tombĂ© sous le charme et la beautĂ© des lieux (Photo 11) – La rivière Mayenne, avec un port fluvial, Ă  quelques kilomètres de Laval – La Mayenne, vraiment terre de contrastes et de diversitĂ©s â—Ľ


Photos – © leglob-journal


Soutenez leglob-journal en vous abonnant : seulement 3 euros/mois ou 32 euros/an, et accédez à plus de 1300 articles, enquêtes et reportages signés leglob-journal
Je m’abonne ici

Commenter cet article