Entre classique, folk et jazz, c’est l’accord parfait

Par Julie Vandard

MUSIQUE - Pour ce cinquième et dernier épisode de notre série consacrée à l’Ensemble instrumental de la Mayenne (EIM), cet orchestre assez peu connu, nous nous intéressons aux projets pour lesquels l'EIM rencontre d’autres esthétiques musicales. Nicolas Moreau, Chargé de mission des actions artistiques à Mayenne Culture qui est rattachée au Département, nous raconte la conception de That’s all Folk, joué en 2016, et de Lady sings the Blues qui sera donné en octobre prochain.

Entretien avec Nicolas Moreau*
Leglob-journal : Nicolas Moreau, vous êtes Chargé de mission des actions artistiques à Mayenne Culture, pouvez-vous nous dire quel était le but du projet That's all Folk ?
Nicolas Moreau : Oui, en 2014, on a fêté le 50ème numéro de Tranzistor. On avait eu l’idée de faire un concert autour du répertoire du groupe Bajka, qui associerait des musiciens de la scène locale. Après cette soirée, tout le monde voulait recommencer. Faire collaborer les musiciens de la scène locale qui se connaissent mais ne travaillent pas forcément ensemble, est venu rencontrer un des objectifs qu’on a avec l’Ensemble instrumental : ouvrir l’orchestre pas uniquement au répertoire classique, le mettre au service d’autres projets qui puissent visiter des répertoires différents...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici