Entretien – Alain Grandin : « la peur ne doit pas nous empêcher d’agir »

Depuis des années, il s'investit pour « la défense des intérêts matériels et moraux des salariés ». A l’Adapei 53 d’abord, puis comme secrétaire départemental du syndicat Sud Santé- Sociaux en Mayenne. Victime lui-même de "harcèlement moral et de maltraitance" comme beaucoup de salariés de l’Adapei 53 qui ont été sous la coupe, il y a plus de dix ans, du directeur général Fernand Hotton qui fut traduit en justice*, Alain Grandin évoque aujourd’hui les actions qu’il continue de conduire "pour faire la lumière" : une plainte contre X, des demandes d’entretien avec le Préfet et le président du conseil départemental de la Mayenne qui ne mènent à rien selon lui, des salariés qui continuent d’être « rayés du registre du personnel », etc.

Grand
entretien avec Alain Grandin

leglob-journal - Vous êtes le représentant du syndicat Sud Santé-Sociaux en Mayenne qui a porté plainte contre X, pour quelles raisons cette plainte ?

Nous avons déposé plainte pour délit d’entrave au fonctionnement régulier du CHSCT . Cela fait suite à un licenciement pour inaptitude professionnelle d’une salariée Véronique Louvel qui finira, hélas, par mettre fin à ses jours.

Cette personne a eu un accident du travail et suite à cela, l’ employeur était tenu d’...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici