Union Européenne : le grand roman de l’Europe reste maintenant à écrire

Le grand roman de l'Europe est à ré-écrire. Il y a du job sur la table pour essayer de redessiner le contours de cette belle idée de l’Europe, celle de "se rassembler pour mieux vivre ensemble". A celles et ceux qui ont été élus et qui iront siéger à Bruxelles - comme la mayennaise Valérie Hayer "poussée" par le député européen sortant Jean Arthuis - de nous convaincre en ré-orientant vraiment différemment le logiciel européen...

Pourquoi faut-il poursuivre l'idée européenne

Par Thomas H.

Chère Valérie Hayer, rappelez-vous toujours que l’humain compte plus que les marchés. Et que ces derniers, dans leurs courses aux affaires ont tendance à oublier les premiers. Le besoin de recentrer l’idée de la construction européenne sur plus de social, plutôt que de choisir le secret des affaires, voilà une belle façon de réduire le désamour qui éloigne l’Europe de la majorité des européens. Un français sur deux seulement a voté. Et le Rassemblement national est arrivé en tête devant votre liste Renaissance. Le poids des élus d’extrême droite, qu’ils soient Français, Italiens, Hongrois ou Britanniques, pèsera sur la composition du futur Parlement.

Immense fierté de vous succéder au Parlement européen @JeanArthuis. Votre engagement au service de l’intérêt général est exempla...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici