France-Télévisions contre Lactalis : en appel à Angers, la liberté d’informer #1

À Angers, devant la Cour d’appel, devrait se jouer le mardi 6 décembre la suite d'un bras de fer, résultant de la plainte du président du conseil de surveillance du groupe Lactalis Emmanuel Besnier contre France Télévisions. Il concerne en filigrane la liberté d’expression et donc d'informer.
Mise en cause l’enquête d’Envoyé Spécial l'émission reprise par Élise Lucet et qui évoquait la “crise du lait”, et la mobilisation des producteurs laitiers contre le groupe Lactalis ; ce dernier était ciblé par les agriculteurs qui reprochaient à la multinationale de pratiquer des prix trop bas. Le reportage présentait « la situation dramatique de certains producteurs de lait qu’il mettait en parallèle avec la situation du Groupe Lactalis. ». Il était également montré des images de la propriété du patron de Lactalis en Mayenne.

Par Thomas H.

Devant ce tableau, Emmanuel Besnier, un peu courroucé, avait donc saisi le juge des référés du tribunal de grande instance de Laval ; en droit, c'est celui qu'on appelle «le juge de l’évidence» et qui n'est pas celui du fond. L’objectif : toute affaire cessante de « faire injonction à France Télévisions de cesser immédiatement la diffusion sur tous supports et tous médias, de l’extrait du reportage du 13 octobre 2016 intitulé “Sérieusemen...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici