François Zocchetto : « Je n’ai pas osé résister à l’injonction du ministre »

Révélée par Libération, développée quelques semaines plus tard par France 2 dans Complément d’enquête, réactivée par Médiapart avec le témoignage de la « victime » dans une enquête plus large, l’affaire François Zocchetto refait surface. Comme un énorme pavé jeté dans la mare en apparence tranquille de l’ex-sénateur. L'élu devra répondre auprès des instances de l’UDI à qui la jeune femme à écrit. Mais les éclaboussures qui l’atteignent, à quelques mois des municipales, viennent gondoler cette fois, l’image bien lisse du maire sortant.

"Ne pas oser résister au ministre..."

Par Thomas H.

Le témoignage de cette jeune femme appelée Audrey par Médiapart, ex-collaboratrice de l'ex-ministre Jean-Vincent Placé, accable François Zoccehetto. Malgré les tentatives pour effacer les scories de cette nuit du 14 au 15 juillet 2016 à Rome, l’histoire revient. Et cette fois difficile de nier. Audrey, sans vouloir porter plainte en justice, envoie une lettre de quatre pages au patron de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde :  « Je vous écris pour témoigner des faits – déplacés et indignes - dont j’ai été victime. » 

C’est Libération qui avait soulevé le lièvre et qui écrivait, en juillet 2018, évoquant l’histoire dans un article surtout consacré au ministre de François Hollande intitulé « Au tribunal, des faits et des gestes de Placé » : « Le 14 juillet 2016, le secrétaire d’Etat Placé est en déplacement officiel à Rome : cocktail de fête nationale dans les jardins du palais Farnèse, joyau architectural de la Renaissance qui abrite l’ambassade de France en Italie, et dîner dans le quartier du Trastevere. Le secrétaire d’Etat est en compagnie d’un ami sénateur, le centriste François Zocchetto qui préside le...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte