Game of Thrones, la série vue par le prisme de la théorie politique

IDÉES - Adaptée des livres de George R. R. Martin, la série états-unienne Game of Thrones connaît un succès mondial. Produite par le géant américain HBO, elle réussit le pari de tenir en haleine depuis six saisons des millions de téléspectateurs à travers le monde. Intrigues, pouvoir, rivalités, sexe, violences, et Politique, voilà le cocktail gagnant?

Par Amélie Ferey*

La théorie politique peut apporter un éclairage sur l’engouement suscité par cette dystopie glaçante [ au contraire de l'utopie, la dystopie relate une histoire ayant lieu dans une société imaginaire, NDLR] . Outre le divertissement qu’elle offre, Game of Thrones semble renvoyer à des interrogations sur la nature des institutions politiques de l’Occident et exprimer les angoisses contemporaines quant à la stabilité de l’ordre mondial. La série met en scène un monde imaginaire où règne le chaos et où la violence est quotidienne. Alors que la mort peut survenir à chaque instant, les principaux protagonistes de la série sont unis par un même dessein : mettre fin à ce climat de désordre en montant sur le «trône de fer».
« Hobbes au pays des dragons »
Frontispice du Leviathan de Thomas Hobbes, gravure d’Abraham Bosse. Wikimedia Commons

Dominique Moïsi résume l’atmosphère de la série : elle représenterait avec b...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici