Garot : « Je produirai un calendrier, en temps voulu. »

Ira, ira pas... Lui fait durer le suspense concernant sa participation ou non au casting des municipales à Laval en 2020. En se retranchant derrière le temps ; le temps qui n’est pas venu selon lui, démontrant qu’il veut aussi rester le maître des horloges. De fait, tant que Guillaume Garot, pour l’heure député PS de la Mayenne, ne s’est pas prononcé officiellement, force est de constater que l'on reste dans un certain flou, ce qui permet toutes les interprétations.

Par Thomas H.

Bien avant d’être réélu, et plutôt de belle manière en 2017 en écartant la candidate pourtant estampillée LREM, le député Garot avait déclaré au Glob-journal : « Lorsque viendra l’heure du choix pour les français en 2017, nous serons jugés collectivement  ». Il achevait son deuxième mandat et ne croyait pas si bien dire.
«Gauche réaliste»
Jugés, les socialistes l’on été, c’est le moins qu’on puisse dire, tant et si bien que les urnes leurs ont été fatales ; avec pour ce «parti de gouvernement de gauche réaliste» comme le dit l'ancien ministre, les déboires électoraux et financiers qui vont avec.

Celui qui estime avoir « inventé une nouvelle relation démocratique en associant les citoyens à ses prises de décisions  » fera paraître « à l’automne, le 16ème numéro de son "journal du député" qui est pub...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici