Gestion de la ville de Laval : le verre à moitié vide ou à moitié plein – Par Philippe Habault

Philippe Habaud dans son bureau

Un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) mal digéré. Normal après tout, quand on est en charge, comme Philippe Habault, des finances de la ville de Laval et que le rapport intervient à quelques mois des Municipales. Remise en question, interrogations, utilisation de mots et de tournures spécifiques - toujours rédigées avec diplomatie -, les magistrats de la CRC disent objectivement le fruit de leur étude et signalent, que cela plaise ou pas, "une situation financière préoccupante". A la lecture des arguments développés par Philippe Habault, on perçoit que le clivage politique droite-gauche n'est pas un vain mot, car chacun voit midi à sa porte. En charge des finances de la ville de Laval, Phillipe Habault est en droit de se sentir visé. Sur leglob-journal, l'adjoint de Franço...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici