Gilets jaunes : révolte ou révolution? – Par Marrie De Laval

Une journée de mobilisation réussie et une envie de remettre le couvert. A peine terminé, le mouvement du 17 Novembre ne semble pas vouloir s'éteindre. Il est la conséquence d'une rupture franche entre deux mondes. Le rural où l'accès à tout demeure très difficile et le reste de la société, où tout est plus facile d'accès. Malgré le froid, le brouillard et les discours de fermeté des différentes autorités, les gilets jaunes ont donc battu l'asphalte. Phénomène relativement nouveau, né de différents appels sur les réseaux sociaux, rappelant celui des bonnets rouges, ce mouvement d'humeur épidermique, ce ras-le-bol affirmé a mis les nerfs des autorités à rude épreuve. Difficile à cerner, sans chef ni hiérarchie, il exprime toutes les frustrations, les rancœurs trop longtemps contenues ; sans...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici