Guillaume Garot (PS) : «Le pire serait de ne rien faire. Il faut avancer, et faire bouger les lignes»

La prudence de Guillaume Garot. Le député PS de la Mayenne botte en touche quand leglob-journal l'interroge sur son «avenir» en Mayenne et Laval. A un peu plus d'un an des élections, il reste très évasif sur la question se contentant de rappeler qu'il s'investit dans son job de député et de conseiller départemental «7 jours sur 7». Lorsqu'on remarque qu'il semble se démarquer de la doctrine Valls à propos de la loi sur le travail, l'ancien maire de Laval rétorque dans un discours bien rodé que la «loyauté au gouvernement» permet selon lui également la «franchise» et le député PS d'expliquer qu'il fait régulièrement «remonter les messages [...], s'ils sont justes.». Dans ses réponses toujours équilibrées, l'ancien ministre de l'agroalimentaire estime que sa «conviction est simple : on ne fe...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici