En Mayenne, ils seront deux à l’automne prochain à entrer au Palais du Luxembourg

Deux maires (Michel Angot, Philippe Henry), une élue éconduite (Valérie Hayer), un député battu (Guillaume Chevrollier) et une sénatrice sortante (Élisabeth Doineau) : voilà le premier lot de candidats investis au cœur de l'été par trois formations politiques l’UDI, LREM et LR pour les Sénatoriales de septembre en Mayenne. Une élection avec un goût de déjà vu et qui échappe un peu plus encore aux électeurs lambda que celle de la Législative qui vient de se jouer. Seuls, en effet, de « grands électeurs » peuvent « choisir » ceux qui siégeront au Palais du Luxembourg.

Par Thomas H.

Si dans les villes de 9000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit pour voter à la Sénatoriale, dans les villes de plus de 30 000 habitants, il a fallu procéder à un...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici