Insécurocratie

Le chef de l’État a déclaré récemment souhaiter mobiliser les préfets, procureurs généraux, recteurs et inspecteurs d'académie sur ce thème. Il a notamment précisé le dispositif concernant l'ouverture d'une dizaine d'internats destinés à accueillir les élèves "perturbateurs" à la rentrée prochaine.

"Il n'y a qu'une seule politique possible, a-t-il dit s'agissant des crimes et délits commis dans les établissements scolaires: être intraitable" en promettant de "rétablir l'ordre et réhabiliter l'autorité".

"On n'est pas libre quand on a peur, a-t-il poursuivi, libre d'apprendre, de progresser, de travailler", plaidant pour "une école de la sérénité, du respect, de la confiance".

En 2004 déjà, le Groupement des industries de l'interconnexion, des composants et des sous-ensembles ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici