Jazz et territoires ruraux : « il y a entre nous, comme un pacte de ruralité!»

20 ans en 2017! pour le Festival Ateliers Jazz de Meslay-Grez. Une 19ème édition qui se veut éclectique, nomade et portée sur les mots. Sonorités de toutes les cultures, le Jazz les reflète. « Dans cette musique, nous dit le président de ce Festival ambitieux, il n'y a pas de murs qui empêchent mais des frontières qui filtrent et (...) transforment.»  Jean-Pierre Charrot nous donne aussi un avant goût - en avant première donc - de ce que sera la 20ème édition. Un Festival à Meslay-du-Maine, qui donnera - logique - 20 concerts. «Dès Novembre» 2016, (et oui!) pour arriver à l'apothéose : c'est-à-dire le Festival proprement dit, au printemps 2017.
Grand entretien avec Jean-Pierre Charrot

leglob-journal : Quel est la tendance musicale, Jean-Pierre Charrot de ce 19eme Festival de Jazz en Mayenne dont vous êtes le président?

Jean-Pierre Charrot : Je ne sais pas s'il y a une tendance musicale cette année, car le jazz par définition emprunte des sonorités dans toutes les cultures, mais on peut dire que la voix cette année sera particulièrement à l'honneur avec Mieko Miyazaki, Hildegarde Wanzlawe, Philippe Torreton et Hugh Coltman.

Avec comme à chaque fois de grands noms ?

De grands noms oui, comme le Trio Rosenberg! On ne fait pas mieux en jazz manouche ; Eli Degibri Quartet, Carat...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici