Je vous fiche mon billet #2

Par Gildas Charlès
Hémiplégie politique

Qu’on soit de Droite ou de Gauche, on est hémiplégique, disait Raymond Aron, qui était de Droite. », c’est ce qu’aimait à écrire Pierre Desproges, qui se définissait comme artiste dégagé.

Pourquoi « dégagé » ? Sans doute parce qu’il avait déjà fait le constat que se définir ainsi, Droite-Gauche, ne pouvait être que stérile selon moi ?

Qu’est-ce, être de Droite ? Qu’est-ce, être de Gauche ? Rassurez-vous, mon propos se voulant concis, je ne compte y répondre qu'en quelques lignes. D’autant qu’à mon sens, cette distinction ne signifie pas grand-chose.

Pis, je pense que ces notions sont un frein à l’évolution de notre société. Elles enferment le personnel politique dans des cases, des « cages  », dont ils ne veulent pas, pour beaucoup, ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici