Jeunesse, gloire et beauté : Rome et Turin mettent deux femmes aux manettes municipales

L'électeur italien nous montre-t-il l'exemple avec ces femmes en politique ? En tous cas, ce qui frappe d'emblée, c'est la jeunesse et la beauté. La jeunesse dans les deux cas pour ces femmes qui ont moins de 40 ans. La féminité aussi faite comme symbole dans ce monde italien de la politique où l'homme domine et la masculinité est portée comme un étendard. Machisme et virilité dans la gestion des affaires politiques italiennes font souvent trop bon ménage. Et là ce sont deux femmes qui ont pris le pouvoir, l'une à Rome et l'autre à Turin. Un vrai changement ?

Par Thomas H.

à, à Rome, la cité éternelle vient de prouver que rien ne l'est. C'est une femme qui va gérer et aussi défendre à l'étranger les couleurs de la capitale italienne, bien qu'elle se soit déjà prononcée contre...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici