Justice – « En déjudiciarisant, on acte la fin du même droit pour tous » – #2

Lorsque les éléments de langage, tels que «bonne justice» et «coeur du métier», camouflent le détricotage du service public de la Justice, le pire est à craindre. C'est ce que dénonce l'ensemble des professionnels du droit (Avocats, Magistrats, Greffiers) devant la dégradation des conditions d'exercice de leurs activités, depuis près de neuf mois. Malheureusement, le public ne prend pas conscience de l'ampleur du problème. Après avoir évoquer les mensonges de l'État, voici les risques et les conséquences d'une société civile où les litiges se règleraient hors les murs des tribunaux. Car avec le goût du "Do it yourself" et la "Menace fantôme" qui pèse sur nos institutions, nous observons une révolution silencieuse en train de bouleverser notre contrat social et la devise républicaine "Liber...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici