Justice : quand «Lactalis joue la montre» selon le parquet de Grenoble

« Dans l’affaire de sa fromagerie l’Étoile du Vercors qui pollue l’Isère, Lactalis joue la montre ». C’est l’avis de Laurent Becuywe, le procureur adjoint de Grenoble, que leglob-journal a interviewé. Le magistrat, au cours de l'audience pénale du TGI du 12 novembre 2018, avait déploré «l'impuissance de la Justice face à un grand groupe ». Il a requis contre Lactalis l'amende maximale de 500 000 euros prévue par la loi et l'arrêt des opérations de rejet, tandis que le défenseur de Lactalis avançait que « le Procureur [n’était] pas en mesure de prouver la pollution ». Sur leglob-journal, le procureur adjoint Laurent Becuywe s’explique. Il nous a accordé un interview, avant la tenue d’une nouvelle audience le 11 mars dans ce dossier à tiroir.

Entretien avec Laurent Becuywe*

Legl...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici