L’Affaire Benella, génératrice d’équilibres

ÉDITORIAL - Il y aura forcément un avant et un après. L’affaire Benalla va laisser des cicatrices dans la démocratie. Le président de la République et les membres du gouvernement sont en vacances, mais cette affaire qui a défrayé la chronique, révélée par le journal Le Monde aura, bien que déminée à tous les étages, entachée une République que le chef de l’État souhaitait « exemplaire ». Analyse.

Par leglob-journal

La communication a fonctionné à fond pendant cette période d’extrêmes turbulences au sommet de l’État. Pas une affaire d’Etat ? Mais presque. D'ailleurs, le chef de l’État français a fait tout son possible pour minimiser l'importance de faits qui le touchent directement. Par la proximité, Alexandre Benella était omniprésent à ces cotés. Par le pouvoir de décider seul du re...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici