L’appel de RESF 53 en faveur des MNA ignorés

TRIBUNE - Ils sont à la rue à Laval. Onze garçons migrants qui déclarent être âgés de 15 à 17 ans. Des Mineurs non accompagnés (MNA) qui auraient vu, selon Réseau Éducation sans Frontière, leur minorité contestée par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dépendant du conseil départemental. RESF 53 dénonce, condamne et signe cette Tribune sur leglob-journal.
Par RESF 53

C’est la première fois que nous prenons en charge onze jeunes mineurs non scolarisés dans l’urgence : logement, démarches administratives, accompagnement aux soins. Nous trouvons une solution pour certains d’entre eux en laissant les autres à la rue.
Chaque soir, il faut recommencer en sollicitant les proches, les amis-e-s… sans aucune solution d’avenir et tout ceci en plus de nos activités professionnelles et engagements person...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici