L’essence même des choses

Suivons le conseil de Georgia O’Keeffe, prendre le temps de regarder autour de soi. S’arrêter pour observer et comprendre. Être au delà de la réalité. La percevoir et ne pas se contenter de ce qui est visible, de ce qui est évident. Comme une fleur que l'on voit surtout dans sa globalité. L'artiste nous dit ce qui n'est pas révélé. Essayons voir, tentons de dépasser l'apparence, même si «voir prend du temps».

leglob-journal

L'essence même des choses
par Valérie Rellier de Jean 

Bien qu’elle ait obtenu le prix de la meilleure nature morte, Georgia O’Keeffe, est découragée par le côté académique et conventionnel de cet enseignement qu’elle qualifie de pure imitation stylistique. Et ce n’est pas sa voie. Ce qui l’anime et l’a fait vibrer, c’est le ressenti, c’est la profondeur du sentiment éprouvé dans la perception de la réalité.

Elle a des idées très nettes sur les sujets de ses œuvres futures : « Je sais que je suis incapable de peindre une fleur, je ne sais pas non pl...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal