L’étudiant manifestant échappe à 3 mois de prison avec sursis

«Sévères» les réquisitions du Procureur. Finalement ce sera 500 euros d’amende avec sursis, plutôt que les 3 mois de prison avec sursis réclamés par le Parquet. Le tribunal correctionnel de Laval a donc tranché en faveur de Yohan en lui infligeant une amende de 150 euros seulement qu’il devra acquitter. Cet étudiant lavallois de 20 ans avait été interpellé lors de la manifestation contre la loi Travail en avril dernier en compagnie de 2 autres mineurs qui avaient eux été relaxé. Trois chefs d’inculpations avaient été retenu contre Yohan, présenté à l’époque comme le leader de la contestation lycéenne.

Par Thomas H.

« Manifester est un droit constitutionnel rappelle le procureur de la République, mais il n’est pas absolu et sans limite.  » Il demanderait bien un stage de citoyenneté, mais c’est pas possible selon lui.

Alors le procureur souhaite simplement « des peines d’avertissement solennel  ». D’où les 3 mois de prison avec sursis prononcés contre l'ancien étudiant de l'IUT de Laval, et une amende de 150 euros.

« Participer à une manifestation en étant armé, il faut entrer en voie de condamnation ». 5 couteaux à bout rond ont été retrouvés sur le jeune manifestant. «Des couteaux de cantine» dont Yohan et ses camarades de Nuit Debout se servaient selon l'avocat...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici