L’Hôpital du Haut Anjou à Château-Gontier : «une situation financière à améliorer»

Le Centre Hospitalier du Haut-Anjou sur les bords de la rivière la Mayenne à Château-Gontier

Que dit la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire du Centre hospitalier du Haut Anjou ? Le « Bébé Arthuis », initié par le mayennais Jean Arthuis lorsqu’il était ministre des finances d'Alain juppé? L’établissement de Château-Gontier tourné historiquement vers le bassin d’emploi de Segré situé dans le département voisin et le CHU d'Angers? Que dit-il ce rapport issu d'un contrôle que nous publions? Que son « activité n’a pas évolué depuis 2011 »  Les mots des magistrats nantais sont tout en nuance.

Par la chambre régional des comptes

Le centre hospitalier (CH) du Haut Anjou, qui a vu son assise bi-départementale confirmée par la construction du Pôle de Santé du Segréen, fait face, avec la mise en place de son groupement hospitalier de territoire (GHT) d’appartenance,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici