L’intelligence artificielle appliquée à la Justice – Par Marrie de Laval

La justice tend à être pilotée par des moyens numériques. L’informatisation et la numérisation des décisions de justice posent les problèmes relatifs à l’accès des données (Open Data) et à l’illusion de la prédictivité des décisions qui pourront être rendues dans le futur à l’aune des jugements et arrêts déjà publics. Et nous ne parlons même pas de l’aspect purement technique de l’élaboration de logiciels, des bases de données et des applications diverses par des opérateurs privés marchands. Début avril 2018 s’est tenu pour la première fois à Laval un colloque sur la question - Réflexions.

Par Marrie de Laval

La justice prédictive? Mais au fait, c'est quoi? Il s’agit ici de restituer les enjeux que les moyens numériques apporteront à la pratique juridique sous l’angle du projet de loi sur la modernisation de la justice pour le XXIème siècle.

Il est en discussion au Sénat et soulève une vive et inhabituelle opposition de la part de l’ensemble des juristes, magistrats, avocats et greffiers confondus. Nous l'avons vu dans les articles précédents.

La justice prédictive, risque et avenir d’une justice virtuelle, tel était précisément le titre de ce colloque organisé conjointement par l'antenne à Laval de l’université de Droit du Mans avec sa doyenne, Sylvie Lebreton-Derrie...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici