La Chine a-t-elle volontairement caché le Covid-19 ? – par Henri Marteau

TRIBUNE - Les autorités chinoises ont censuré les médecins lanceurs d’alerte de Wuhan en décembre, notamment le Docteur Li Wenliang, ophtalmologue, mort du coronavirus. Récit de ces premiers jours, lorsque tout a basculé.

Retour sur un début de pandémie masqué

Par Henri Marteau

Le 17 novembre 2019, apparition du premier cas en Chine sur un résident âgé de 55 ans de la province du Hubei, dont la capitale est Wuhan.

Le 20 décembre il y avait 60 cas. Durant les deux dernières semaines de l’année, leur nombre s’est mis à grimper de façon exponentielle, pour atteindre 266 cas au 31 décembre 2019.

Le 30 décembre : la chef des urgences de l’hôpital central de Wuhan reçoit les résultats d'analyses sur un malade qui indiquent une infection avec un coronavirus affilié au SAR...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici