La gestion de délégataires de service public passée en revue à Laval Agglo

DSP (Délégation de Service Public), ce sigle a souvent été prononcé au cours de ce conseil communautaire de rentrée, présidé par le maire François Zocchetto. Lors de rapports rapidement présentés, on a donc en fait beaucoup parlé de Délégation de Service Public. Des rapports qui n’ont appelé pratiquement aucune question, à l’exception de quelques remarques. Pourtant il s’agit de fonds publics et de sommes importantes. Ce fut le cas de l’Aquabulle mais aussi de l’Hôtel d’entreprise des Pommeraies, ou bien de LMA (Laval Mayenne Aménagement), ou encore de Laval SPLA (Société Publique de Laval et de agglomération).

Par Thomas H.

Déléguer un service public ne signifie en rien pour la collectivité “l’abandonner” au délégataire, c'est-à-dire à celui qui s'en occupe. C'est même tout le contraire : la collectivité demeure non seulement responsable de cette activité, mais doit aussi rester ...

La suite est réservée aux abonnés

Déjà abonné-e ?  Se connecter


Abonnez-vous dès maintenant ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Entrez dans l’investigation, l’analyse, l’opinion et écoutez des podcasts

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement de soutien - Vous nous aimez beaucoup
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal
Paiement en une fois, renouvelable chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts
 

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Contactez-nous : ici