La Halte de nuit de Laval victime du discours politique anti-pauvres

Faut-il que les pauvres, les personnes isolées ou des familles en mal de logement se contentent des quartiers populaires ? N’ont-ils pas droit au centre-ville ? La Halte de nuit, lieu d’hébergement de nuit, en urgence cherche un nouveau local. L’association Revivre qui en a la charge depuis fin 2015, doit quitter le 31 octobre les bâtiments de l’ancienne école des infirmières, insalubres et aux charges financièrement insoutenables. Un nouveau lieu s’avère disponible, avec des aménagements nécessaires pour l’accueil du public, réalisables, en ac...

La suite est réservée aux abonné-es

Déjà abonné-e ?  Se connecter

Pas encore abonné-e, faites-le ci-dessous ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Nouveau et plus simple, payez par prélèvement SEPA - Paiement sécurisé

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Paiement mensuel. Renouvelé tacitement chaque mois.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement annuel, renouvelable tacitement chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement de soutien - Asso et institutions
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal -
Paiement renouvelable tacitement chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 

Le slogan de leglob-journal