La lutte contre l’insécurité en ville, vieille lune de la droite : Laval n’y échappe pas!

C'est comme ça! Le maire UDI de Laval ne fait pas exception. Invoquer le sentiment d'insécurité «ressenti» et énumérer les réponses à apporter, c'est ce qui fait le « fond de commerce » de bien d'autres élus et pas seulement de droite. Mais cette partie de l'échiquier politique, dirons-nous, a toujours su parler d''insécurité, sans gêne, sans complexe sur le sujet, comme si elle souhaitait faire peur en brandissant un épouvantail, un sentiment qui lui même aboutit à créer de l'inquiétude.

Par Édouard L.

 

Edito - Laval Laville n°72 - Novembre 2015

 

De la redondance ; et comme dans un four de la convection. Des idées cuites et recuites. Les intéressés rétorquent que c'est justement pour répondre à cette inquiétude «grandissante», qualifiée de « légitime » qu'il est fait appel à des moyens de lutte contre la délinquance notamment basés sur l'électronique visuel.

Caméras de surveillance en nombre déployées pour être visibles et enregistrer les mouvements ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal