La Poste continue de fermer des bureaux, avec parfois l’aval du maire

Un ancien sac pour acceuillirles colis de la Poste du temps des PTT dans le bureau de poste de Saint Nicolas à Laval - Photo leglob-journal.fr

Peau de chagrin. Alors que le président Macron a affirmé récemment en Mayenne vouloir "améliorer les services publics de proximité", le réseau des bureaux de poste de plein exercice du groupe La Poste, en Mayenne mais aussi ailleurs en France, a été considérablement réduit. Dernier exemple en date : la ville de L'Huisserie qui sera dotée dorénavant d'une simple agence postale communale.

Par Leglob-journal.fr

"Changement d'habitudes et prépondérance du numérique" sont souvent évoqués. Mais le constat est "édifiant" au regard des chiffres. Entre 2015 et 2022 "ce ne sont pas moins de 20 bureaux de poste de plein exercice qui ont disparu en sept ans sur le territoire mayennais au profit d’une bascule de l’activité postale vers des agences communales et [des] relais commerçants" Le syndicat CGT-Fapt a comptabilisé ce qu'il faut bien appelé un "effritement" de l'offre ...

La suite est réservée aux abonnés

Déjà abonné-e ?  Se connecter


Abonnez-vous dès maintenant ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Entrez dans l’investigation, l’analyse, l’opinion et écoutez des podcasts

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement de soutien - Vous nous aimez beaucoup
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal
Paiement en une fois, renouvelable chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts
 

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Contactez-nous : ici