Lactalis : «des bébés ayant consommé du lait contaminé depuis 2005, on ne peut pas l’exclure»

«J'ai pris la décision de fermer définitivement la tour de séchage numéro 1. C'est une décision difficile mais indispensable. [...] On ne peut donc pas exclure que des bébés aient consommé du lait contaminé sur [la] période.[2005-2017]» vient de déclarer dans un interview "exclusif" au Journal Les Échos, Emmanuel Besnier, le PDG de Lactalis, qui n'a jamais autant parlé depuis que son entreprise est sur la sellette. L'institut Pasteur confirme ce Jeudi 1er Février, en comptabilisant 25 nourrissons contaminés avec la même salmonelle entre 2006 et 2016. Voici en face à face le N°1 de Lactalis et le président de l'Association des victimes du lait contaminé à la salmonelle qui revendique 600 adhérents à ce jour.

VERBATIM

Par Emmanuel Besnier*

Je m'étais engagé à faire ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici