Laval-agglomération pourrait-elle s’offrir une ligne de tram-train?

C'est indéniable, l'écologie et la protection de l'environnement dans une ville et une agglomération comme Laval passent certainement par le développement de la pratique du vélo sur des trajets plutôt courts avec plus de pistes cyclables. Mais pas uniquement. Ainsi la France Insoumise à Laval propose la réhabilitation de voies de chemins de fer, pour créer un autre système de transports "doux" qui pourrait, selon elle, considérablement améliorer la situation sur Laval et une partie de son agglomération. Loin du "dégagisme" auquel elle nous a habitué, la France Insoumise se montre constructive pour peser sur le débat des municipales à Laval.

Un tramway nommé désir pour la France Insoumise à Laval

Par Nicolas Chomel*

L’agglomération de Laval a la chance, comme beaucoup de villes moyennes, de disposer de trois anciennes lignes de chemin de fer (en bleu sur la carte), certes non utilisées depuis des décennies pour le transport des personnes ou des marchandises, mais dont l’emprise au sol reste préservée et dans le domaine public.

Au nord, l’ancienne ligne laval-Mayenne-Caen. A l’est, l’ancienne ligne Laval-Meslay-du-Maine qui longe la commune de Bonchamp. A l’ouest, l'ancienne ligne Laval-Segré-Chateaubriand qui traverse les communes de Saint-Berthevin et Monti...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici