LavaL, de droite à gauche, et inversement?

C'est vrai, Laval se lit de gauche à droite et de droite à gauche. C'est ce qu'on appelle un palindrome en langue française. Sauf que là point de fioriture. Ils parlent de «malaise» qui semble « profond». C’est à en croire ceux qui réceptionnent les doléances des agents qui se plaignent, « la culture du grand secret qui mène à tout ». Et ce serait dû au manque de transversalité entre les services...

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici