Laval : En marche pour les six derniers mois de la mandature

Cela aurait pu être un conseil municipal de rentrée avec en filigrane, on pouvait l’imaginer, les prochaines échéances électorales. Mais en fait ce fut une assemblée communale comme une autre. Sans réel débat, sans vraiment de grands dossiers, presque sans souffle, de l’avis même de quelques élus de la majorité. Mais, il ne faut pas se fier aux apparences ; derrière la façade, il pourrait bien se cacher un remue-méninges pré-électoral, avec en ligne de mire mars 2020. Mais pour l’heure, ce n'était juste pas "le bon tempo", et rien n’a transparu sous les ors de l’hôtel de ville.

Un conseil municipal sous surveillance

Par Thomas H.

« On ne vous a pas fait terminer trop tard !... » lance dans le hall au bas du grand escalier, le maire de Laval, tout sourire, en me serrant la main... Non, de fait, commencé à 19 heures, la séance s'est achevée après 21 heures... C’est raisonnable. Les dossiers se sont enchaînés, les prises de paroles ont toujours été feutrées&n...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal