Laval second tour : « Je joue l’expérience, je ne joue pas la nouveauté… »

Didier Pillon, crédité d'un première place au premier tour avec près de 41% des voix, arrive au second avec relativement peu de marges de manœuvre confortables. Le candidat de la droite rassemblée à Laval ne peut compter que sur les voix de ceux qui ne sont pas venus s'exprimer le 15 mars et qui pourraient vouloir venir voter au second. Dans ce duel à distance, entre "les anciens et les modernes" face à Florian Bercault le candidat de la gauche qui dit incarner la modernité, Didier Pillon veut jouer la carte lui de "l'expérience"...

Grand Entretien avec Didier Pillon

Leglob-journal : Didier Pillon, ce premier tour qui a eu lieu le 15 mars 2020, diriez-vous qu’il a été décevant ?

Didier Pillon : Il a été forcément décevant au niveau du taux de participation,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici