Laval : en conseil, un gros dossier sur la pauvreté dans les quartiers

Bruno Bertier premier adjoint et le logo du conseil municipal de la ville de Laval

Un conseil municipal à Laval, un samedi matin pour cause de couvre-feu. Sans le maire, retenu à la maison pour cause de congé parental. Sans Didier Pillon. Sans Samia Soultani. Sans Xavier Dubourg. Tous représentés. Avec une opposition présente, mais éparse, avec quatre élus siégeant sur dix qui a réclamé une nouvelle fois la possibilité d'organiser aussi les conseils en distanciel pour ceux qui souhaitent ne pas être en présentiel. Pour "éviter de confiner la démocratie locale". Un conseil en présentiel à la Scomam, pour cause de crise sanitaire qui a été longuement évoqué avec le centre de vaccination de la salle polyvalente. La programmation du contrat de ville 2021 présenté aux élus mérite à lui seul qu'on s'y attarde parce que révélateur de l'état de santé, au delà du Covid-19, d...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici