Laval : Un maire, douze adjoints, « une maison commune ouverte à tous »

Le lieu : la Salle polyvalente avec du public et non la Scomam. L'heure, 17 H 30 et non 9 heures, comme il avait été initialement prévu par les services de la mairie... L'élection du maire, son installation et celle des adjoints se sont déroulées solennellement. Dans la plus parfaite harmonie, et selon le protocole en vigueur, seule ombre, l'intervention de Gwendoline Galou qui a regretté que le premier adjoint soit un homme et non Isabelle Eymon, la tête de liste de Laval Écologique et solidaire, qui a permis la victoire, in fine. Malgré tout, une mise en scène réglée. 43 bulletins déposés dans l'urne qui se déplace pour permettre la fluidité du vote, une liste, une seule, de douze adjoints... Et du coté de Didier Pilon une "tolérance" volontairement affichée.

Ceint de l'éch...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici