« Laval, une ville qui bouge » : dans « Laval la ville », la municipalité pratique la méthode Coué

Laval, une ville qui bouge. Titre en Une du dernier bulletin municipal Laval la ville. La municipalité veut le croire en choisissant cette méthode d’auto-persuasion issue des travaux du psychologue et pharmacien français Émile Coué de la Châtaigneraie.

Par leglob-journal

Alors bouge-t-elle  réellement? Pas si sûr. Beaucoup de lavallois ont même le sentiment que «ça ronronne, comme un moteur qui tourne bien, mais ça ne fait que ronronner ». Pas de grands dossiers, ceux de la précédente municipalité sont carrément abandonnés ou alors s'il arrive qu'il y en ait de présenté, ils sont revus à la baisse faute de fonds financiers suffisants. Bref, c'est un peu comme disent des lavallois qui s'interrogent, le retour de la Belle au bois dormant.

Un sentiment que met en valeur par exemple le PCF qui dans un communiqué écrit : « François Zocchetto promettait pendant sa campagne de Réveillez Laval. Or depuis son élection, la ville n’a jamais semblé aussi endormie…  ». Et voilà que resurgit la métaphore oubliée du dessin animé de Walt Disney. Qui a dit que l'histoire ne se répète pas.

La formule de «la belle endormie » date des années d'Aubert. Les lavallois en avaient assez à l'époque de la « petite ville embourgeoisée » qu'incarnait Laval. Il fallait du sang neuf, des proj...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici