Le bateleur entre en scène !

escamoteur.jpg

#Arts & #Actu n°9 - Quoi de neuf justement? La République utilisée, la République instrumentalisée et la République redéfinie et puis surtout depuis l'effacement de l'UMP : Les républicains. Et donc avec de l'ancien, Le bateleur entre en scène!. Le titre de notre contributrice Valérie R. fait le parallèle avec l’œuvre de Jérôme Bosh qui décrit des pratiques utilisées de tous temps.

A mi-mandat les tréteaux de la politique sont dressés et l'objectif c'est bien-sûr de se concentrer sur l'essentiel. Il faut suivre la pièce, le jeu de l'acteur, celui de l'orateur. Et les électeurs médusés s’attroupent, goûtent les paroles et parfois sifflent ceux qui osent braver le leadership de celui qui est appelé à gesticuler sur le haut du pavé.

Cela se passait déjà comme cela au Moyen-Age, quand, au coin de la rue, la foule s’amassait pour écouter et acquiescer au saltimbanque, le beau-parleur qui connaissait la musique et l'art de la jonglerie, pour retomber sur ses pattes.

Aujourd'hui les estrades sont gigantesques, les promesses aussi, les contre-pouvoirs éteints. Il s'agit simplement de retourner au Château, en passant par la basse-cour, le peuple d'en bas en lui faisant de grands sourires.

Tant pis si l'on se crotte au passage les bottillons, l'essentiel c'est d'y être dro...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici