Le centre d’appels Coriolis : entre colère sourde et résignation

Rien ne filtre ou presque de chez Coriolis, le premier employeur privé situé dans le quartier Murat à Laval. Un peu plus d'un an après la dernière grève déclenchée au Centre d'appels, on sait, - communication institutionnelle oblige par voie de presse - , qu’il cherche à recruter. En revanche pour avoir des informations, et pour comprendre, il faut se trouver en son cœur. Ses salariés ont souvent ...

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici