Le jour où Didier Pillon a failli jeter l’éponge – Par Thomas H.

Didier Pillon grand perdant de l'élection municipale de Laval

C'était au lendemain de la défaite, Florian Bercault venait de l'emporter avec 53,44% des suffrages (Lire ici). Un échec pour "Laval passionnément", la liste de Didier Pillon et toutes celles et ceux qui ont participé à l'aventure de la campagne pour les municipales à Laval. Plus de six mois se sont écoulés, la défaite est-elle digérée ? leglob-journal vous raconte comment déception et regrets animent l'équipe de l'opposition. Enquête.

Le difficile leadership de l'opposition

Par Thomas H.

Didier Pillon s'est finalement attaché à être "le chef de file de l'opposition" . "Par la force des choses". Il a dit tout récemment au quotidien local être à la tête d'une opposition "unie et travailleuse", ce qui ne semble pas être la réalité. Il prend, certes, la parole depuis l'i...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici