Le journalisme critique

Article d'Albert Camus paru en 1944, le 8 septembre dans le Journal Combat. Nous en publions des extraits parce qu'il est toujours d'actualité, et qu'il nous montre aussi comment en l'espace de 70 ans la Presse n'a pas évoluée, au fond, recherchant, à part quelques exceptions, la rapidité et la compétition plutôt que la vérité, l'indépendance d'esprit et la liberté d'expression.

L'auteur de L'homme révolté (Gallimard, 1951) nous donnait déjà à réfléchir, avec son Journalisme critique, estimant dans sa Critique de la nouvelle presse 1944 que «les journaux ont péché par paresse».

Au 21ème siècle la presse française est dans une situation délicate. De plus en plus concentrée dans quelques mains, celles d'industriels milliardaires qui achètent des quotidiens, des magazines, et des chaines de télévisions. Dans le même temps, les journalistes, ceux qui forment la base sont de plus en plus dans la crainte de perdre leur job, d'où la perte de substance du journalisme et de l'envie de l'inv...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal