Le maire de Laval : « Ne laissons pas de place à ceux qui veulent nous diviser »

Une petite foule devant l’hôtel de ville de Laval en Mayenne

Devant plus de 200 lavallois-ses, Florian Bercault a exhorté la petite foule massée devant l’hôtel de ville à ne céder "aucun centimètre à ceux qui voudraient imposer par la force et la barbarie leur vision du monde". Le maire de Laval a été solennel : "à travers Samuel Paty, c'est la République qui a été attaquée". Leglob-journal publie in-extenso le discours de Florian Bercault.

Vendredi 16 octobre, un nouvel attentat a été commis en France, dans les Yvelines à Conflans-Sainte-Honorine. Cet acte terroriste d'une violence inouïe a touché mortellement Samuel PATY, professeur d'histoire-géographie au Collège Bois d'Aulne.

À travers lui, c'est la République qui a été attaquée. Car lorsque que l'on attaque un professeur, on porte atteinte à l'Éducation Nationale, à un pilie...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici