Le maire de Laval : « Ne laissons pas de place à ceux qui veulent nous diviser »

Une petite foule devant l’hôtel de ville de Laval en Mayenne

Devant plus de 200 lavallois-ses, Florian Bercault a exhorté la petite foule massée devant l’hôtel de ville à ne céder "aucun centimètre à ceux qui voudraient imposer par la force et la barbarie leur vision du monde". Le maire de Laval a été solennel : "à travers Samuel Paty, c'est la République qui a été attaquée". Leglob-journal publie in-extenso le discours de Florian Bercault.

Vendredi 16 octobre, un nouvel attentat a été commis en France, dans les Yvelines à Conflans-Sainte-Honorine. Cet acte terroriste d'une violence inouïe a touché mortellement Samuel PATY, professeur d'histoire-géographie au Collège Bois d'Aulne.

À travers lui, c'est la République qui a été attaquée. Car lorsque que l'on attaque un professeur, on porte atteinte à l'Éducation Nationale, à un pilie...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici