Le PDG de Lactalis devant les députés : «Nous n’avions pas anticipé la crise»

Deux heures d’audition pour Emmanuel Besnier, le président-directeur-général de Lactalis, accompagné de plusieurs cadres, mines et costumes sombres, dont Michel Nalet le directeur de la communication et des relations extérieures du groupe, déjà entendu il y a plusieurs mois par le Sénat. Face au PDG, héritier de l’empire Lactalis, et avant de recevoir plus tard les trois ministres concernés par cette affaire - les députés de la commission d’enquête parlementaire ont demandé des comptes, sans compromission et en toute indépendance à un Emmanuel Besnier qui s'est montré évasif.

Par leglob-journal

Instructive et éclairante notamment cette audition, sur la « discrétion» qui n’a pas valeur d'opacité, selon Emmanuel Besnier. «Groupe discret, c'est largement lié à ma personnalité, dit-il. Certains veulent transformer cette discrétion en opacité, c'est une grave erreur.»

En préambule le Président Christian Hutin et le Rapporteur de la Commission Grégory Besson-Moreau ont dit leur « étonnement » - un mot faible eu égard au courroux ressenti - à propos de l'irruption des conseils d'Emmanuel Besnier dans le processus d’indépendance de l’Assemblée Nationale.

L’intervention des avocats du groupe, missionnés, selon les termes du Président, pour « arrêter les travaux de la comm...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici