Le Préfet, cette création bonapartiste réactivée – par leglob-journal

La façade de la Préfecture de la Mayenne et son parvis

La façade et le parvis de la préfecture à Laval en Mayenne - © leglob-journal

Les préfets ont de plus en plus de pouvoir(s). Ces haut-fonctionnaires ont droit de vie et de mort sur des événements culturels ou sportifs mais aussi sur les manifestations et rassemblements de protestations citoyennes ou syndicales. Comment en sommes-nous revenus à de telles prérogatives qui en font comme le disent certains, des "petits rois de province" sous la coupe d'un exécutif centralisé?

Le Préfet, incarnation du pouvoir central

Par Leglob-journal*

Les préfets se suivent mais ne se ressemblent pas. Mais ce qui fait leur point commun tout de même, ce sont leurs prérogatives, leurs compétences, bref leurs pouvoirs qu'ils ont vu s'accroître considérablement au fil des années,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici