Le PS, un parti sans «futur désirable»?

Le PS est-il un parti sans espoir ? Les militants socialistes mayennais ont appelé de leur vœux une « refondation  » pour les uns, une « refonte » pour d’autres. Lire ici. Mais que va-t-il se passer à présent alors que le candidat de la « Belle alliance populaire » a réalisé un score si peu important qui a non seulement éliminé le parti socialiste du second tour mais qui a aussi permis de faire une croix sur un PS potentiellement parti politique de gouvernement. Élimination sur tout les fronts ? Et une déshérence pour une bonne partie de l’électorat de gauche dite modérée.

par Thomas H.

Du coté de ce militant « mélenchoniste », on ne donne pas dans la demi-mesure. « Benoit Hamon a permis de “faire battre le cœur” de la France de gauche, mais heureusement que Jean-Luc Mélenchon e...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici