Le spectre du chômage partiel plane sur Sotira à Meslay-du-Maine

Sotira l’entreprise de Jean Py pourrait subir selon une étude prévisionnelle une baisse de 20% de son chiffre d’affaires sur les 6 prochains mois. Avec des dommages collatéraux pour la bonne marche de l'entreprise qui avait pourtant annoncé en 2008 un contrat d'une valeur de 120 millions d'euros sur dix ans avec le constructeur néerlandais de poids lourds Daf. Leglob-journal a pu se faire lire le compte rendu d'un Comité d'entreprise extraordinaire qui s'est tenu le 8 septembre dernier. Avec à l'ordre du jour, un seul sujet, la mise en place de mesures de chômage partiel sur la fin de 2015 et le début de l'année suivante.

Par Thomas H.

C'est indéniable, l'entreprise de Meslay-du-Maine semble subir de plein fouet la baisse de son carnet de commande. A l'origine de cette perte sub...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici