Le Stade lavallois et la Grande guerre – Par Laurent Villebrun

Crée en 1902, le Stade Lavallois est, avant la Première Guerre mondiale, l’une des équipes majeures du Championnat de Bretagne avec le Stade Rennais et l’US Saint Sevran (Saint Malo). Disposant de moins de moyens que ces concurrents bretons, qui recourent à des joueurs étrangers et à des transferts, les lavallois s’appuient déjà sur la formation pour se maintenir au plus haut niveau. Cette jeune garde provient principalement du Lycée de Laval (actuel Lycée Ambroise Paré). Insouciants et talentueux, ces jeunes joueurs comme nombres de mayennais vont pourtant être plongés dans le plus terrible conflit du 20e siècle.
Par Laurent Villebrun*

Malgré l'horreur des combats, le football restera, lors des permissions ou à l’arrière des lignes, un moyen d’oublier le quotidien de la guerre et de se raccrocher à la vie. Le Stade Lavallois porte en lui cette histoire tourmentée mais souvent oubliée. Il est un de ces rares clubs centenaires qui a survécu, grâce aux sacrifices de ces joueurs et de ses dirigeants, malgré ce terrible conflit.

1914 -1915 : un football de guerre - Le mercredi 5 août 1914, c’est au son du clairon que les régiments stationnés à Laval quittent le département de la Mayenne. Ils amènent au front une jeunesse mayennaise qui comporte parmi elle de grands espoirs du ballon rond, mais dont les rêves de victoire ne sont plus ceux des terrains de football mais ceux des champs de batailles.
« Les ballons du soldat »
Au cours de cet été 1914, le football est bien évidemment mis entre parenthèse et l’ensemble des compétitions suspendues. Les sportifs sont au front et dans les journaux commence alors la longue litanie des « sportmen » tués ou blessés au combat. Du 5 au 12 septembre 1914, la France et l’Allemagne s’affrontent lors de...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule d'abonnement et de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal