L’écologie, le virus et l’économie – Par Jean-Marc Lalloz

"L’émergence du Covid-19 illustre, par l’exemple, les maux issus de la maltraitance planétaire. La gravité réelle et incontestable de cette crise sanitaire nous fait temporairement oublier la dégradation planétaire qui amplifiera les conséquences de cette crise si nous ne saisissons pas cette triste opportunité pour mettre en place un nouveau modèle écologiquement, économiquement et socialement plus équitable et équilibré", analyse jean-Marc Lalloz sur leglob-journal.

"Appliquons une véritable révolution copernicienne, collectivement"

Par Jean-Marc Lalloz*

Confinement ? Mais depuis son émergence, il y a sept millions d’années, l’Humanité est confinée sur son vaisseau spatial, la Terre. Confinée sur la planète Terre largement équivalente à l’échelle de l’univers à une ville ou un appartement. D’abord terra incognita, sa découverte par bonds successifs fut génératrice du sentiment de la toute-puissance de l’homme sur la Nature. La mondialisation marque symboliquement la fin et les limites de cette exploration et la réalité de ce confinement sur notre vaisseau spatial. Son résultat est la maltraitance planétaire (clim...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici