Une « éducation de qualité (…) prépare l’avenir » – par Florian Bercault

Florian Bercault qui brigue, avec une liste fusionnée à gauche au soir du premier tour des élections municipales, le fauteuil de maire de Laval nous fait parvenir ce communiqué de presse. Le candidat de gauche y revendique l’arrêt de la suppression programmée de deux classes sur Laval. Au delà de cette revendication lavalloise, il réaffirme l’importance de l’éducation et son accès dans notre société.

La suppression ne permet pas l’amélioration

Par Florian Bercault


Aucune décision de fermeture de classe ni de suppression de poste ne doit être prise à Laval dans cette période de crise sanitaire et sociale.

Au moment même où le Gouvernement réfléchit à la réouverture progressive des écoles « afin d’éviter l’accroissement des inégalités scolaires », le rectorat s’apprêterait à fermer deux classes à Laval, à l’école primaire d’Hilard ainsi qu’à l’école Jules Verne. Des parents d’élèves ainsi que des professeurs de ces écoles m’ont fait part de leurs inquiétudes légitimes.

La crise sanitaire a dévoilé au grand jour les inégalités scolaires, malgré un engagement sans faille des professeurs des écoles pour assurer une continuité pédagogique.

Garantir l’égalité des chances à l’école est une des priorités pour l’après crise. Les écoliers lavallois, en particulier ceux qui risqueraient de décrocher, ont besoin de la présence d’enseignants pleinement disponibles. Aucune décision de fermeture de classe ni de suppression de poste ne doit être prise à Laval dans cette période de crise sanitaire et sociale.


ecolemontenayconvention.jpg
En avril 2018, devant une école en Mayenne, le désir d’éducation de qualité – © Archives leglob-journal

Derrières les chiffres de l’Education Nationale, il y a des réalités sociales à prendre en considération, notamment vu le contexte inédit et incertain. L’éducation fait partie de nos services publics à préserver plus que jamais après la crise que nous vivons. Cette éducation de qualité que nous offrons à nos enfants prépare l’avenir. » 


Photo de Une : Petit portail d’entrée d’une école publique en Mayenne – © leglob-journal


J’adhère – Je fais un don

Vous avez commenté cet article :

  1. En plus, en éparpillant les écoles et leurs classes, il est possible de dédoubler les effectifs et favoriser la distanciation sociale.

Commenter cet article